WWE : l’histoire du catch en quelques lignes…  

 

Les spectacles de catch de la fédération américain WWE remportent ces dernières années un succès grandissant dans le monde entier, à tel point que des tournées sont régulièrement organisées hors USA, notamment en France. Les Smackdown World Tour et Raw World Tour remplissent les salles de l’Hexagone pour le plus grand bonheur des petits et grands. Les débuts du catch américain ne datent pourtant pas d’hier…

L’histoire de la WWE, c’est en grande partie l’histoire de la famille McMahon, qui règne depuis plus de cinquante ans sur la célèbre fédération de catch. Après avoir organisé de multiples compétitions de boxe pendant plus de trente ans dans des salles aussi mythiques que le Madison Square Garden de New York, Jess McMahon fonde en 1952 la CWF (Championship Wrestling Federation) en s’associant à « Toots » Mondt, l’un des principaux promoteurs de la NWA (National Wrestling Alliance), la plus importante fédération de catch de l’époque. L’objectif de cette alliance est de faire main basse sur le business du catch dans le nord-est des États-Unis.

Dès 1953, c’est le fils de Jess, Vince McMahon Sr, qui prend la relève. Après une série de conflits internes découlant de l’intégration de nouvelles petites fédérations, Vince et « Toots » Mondt quittent la NWA et renomment leurs activités sous l’acronyme de WWWF (World Wide Wrestling Federation). À l’époque, la WWWF n’a pas le rayonnement qu’elle connaît aujourd’hui et n’est que l’une des nombreuses fédérations qui tentent de se faire une place au soleil dans le monde du catch. La fédération de McMahon et Mondt rejoint à nouveau la NWA au début des années 70, qui sont marquées par les retransmissions télévisées des premiers grands shows de catch.

En 1979, Vince McMahon Sr passe la main à son fils, Vince Kennedy McMahon, qui décide d’emblée de simplifier le nom de la fédération en WWF. Ce passage de témoin constitue l’une des dates importantes dans l’histoire de la fédération. Jeune et ambitieux, le petit-fils du fondateur souhaite briser le fonctionnement régional de la NWA pour faire de la WWF la plus grande fédération de catch des États-Unis et du monde. En 1983, la WWF quitte à nouveau la NWA et commence à organiser des luttes hors de son territoire d’origine du nord-est des USA, empiétant ainsi sur les territoires d’autres fédérations régionales. Vince McMahon développe les retransmissions télévisées et attire les meilleurs espoirs des autres fédérations, notamment Hulk Hogan. Grâce à sa musculature impressionnante et ses qualités de showman, ce dernier va être l’un des principaux instigateurs du développement de la WWF.

En 1985, Vince McMahon réalise un coup de poker en organisant un show intitulé Wrestlemania, dont l’ambition est d’être au catch ce que le Super Ball est à la NFL (foot américain). Le coup de poker devient coup de génie et le show remporte un énorme succès, qui va notamment signer l’arrêt de mort de plusieurs sous-fédérations de la NWA. La politique de mondialisation du catch se poursuit, avec notamment la diffusion des matchs sur cassettes vidéos et la signature de contrats avec des télévisions étrangères (Canal + en France). De plus en plus de shows (télévisés ou non) sont organisés et de plus en plus régulièrement. En 1987, Hulk Hogan bat André le Géant devant 93.000 personnes à Wrestlemania 3, dans ce qui constitue encore aujourd’hui le match référence dans l’histoire du catch. Fin des années 80, Vince McMahon a réussi son pari et la WWF devient la plus importante fédération de catch dans le monde.

Le début des années 90 constitue l’apogée de la WWF et est marquée par l’arrivée de lutteurs qui deviendront de véritables stars, notamment The Undertaker. Cette apogée va malheureusement être suivie par une traversée du désert à la suite de mauvaises décisions du patron Vince McMahon, qui décide notamment de renouveler ses lutteurs. Ces mauvaises décisions, conjuguées à la concurrence d’autres fédérations (WCW, ECW) et au départ de Hulk Hogan vers la WCW, vont détourner une bonne partie du public de la WWF. La WCW commence elle aussi à organiser des shows hebdomadaires, qui concurrencent directement les combats de la WWF, et devient la fédération de catch numéro 1 dans le monde en 1996.

Vince McMahon n’a toutefois pas l’intention d’abdiquer si rapidement et l’année 1997 est marquée par l’arrivée de l’Attitude Era. Le patron de la WWF ripose en utilisant les armes de la concurrence : terminé le catch pour enfants, les combats se font plus violents. Le public s’adapte peu à peu à ce nouveau style et la WWF remonte rapidement la pente. La fédération de McMahon finira par remporter la guerre des fédérations et restera la seule fédération internationale digne de ce nom au début des années 2000. En 2002, la WWF devient officiellement la WWE (World Wrestling Entertainment), qui est partagée en deux sous-fédérations : Raw et Smackdown!. Ces deux sous-fédérations continuent aujourd’hui de dominer le catch mondial avec des lutteurs tels que Mark Henry, Randy Orton, Primo, Kane, Matt Hardy, Batista, Rey Mysterio ou John Cena.

Plongez vous dans l’univers de la WWE en visitant notre catégorie consacrée aux linge de maison et articles de décoration de catch : housse de couette WWE, parure de lit de catch, plaid WWE, sac à dos catch, rideaux catch, stickers WWE