Considéré comme l’une des plus belles réalisations des studios Pixar, le film d’animation Cars dévoile une galerie variée de personnages généralement attachants et sympathiques, disposant chacun d’une personnalité bien affirmée.

 

Le personnage principal est bien entendu Flash McQueen, une jeune voiture de course automobile arrogante et égocentrique qui ne rêve que d’une chose : remporter la Piston Cup et intégrer l’équipe Dinoco pour connaître la célébrité. Avant la dernière course organisée pour désigner le vainqueur de la Piston Cup, Flash est involontairement abandonné à proximité de la bourgade de Radiator Springs, en plein désert. Après des débuts difficiles, les contacts entre Flash et les habitants de Radiator Springs vont s’améliorer et le rookie finira par découvrir de nouvelles valeurs, au premier rang desquelles l’amour et l’amitié. L’histoire de Flash McQueen et de Cars, c’est un peu celle du génial réalisateur John Lasseter, qui a entrepris en 2000 – à la demande de son épouse – un long périple de deux mois avec femme et enfants (cinq garçons !) sur la Route 66 pour faire une pause après avoir réalisé coup sur coup Toy Story, 1001 Pattes et Toy Story2. Aux dires de Lasseter, c’est ce voyage qui lui a fait prendre conscience de certaines valeurs et qui lui a permis de les transposer à l’écran.

  

Dans son écurie Rust-eze, Flash McQueen peut Mackcompter sur Mack (inspiré du du camion Mack Superliner de 1985), le seul véhicule qui reste à ses côtés après le départ des autres membres de l’équipe, énervés par le comportement arrogant de Flash au début du film. C’est Mack qui abandonnera bien malgré lui Flash en plein désert sur l’Interstate 40 menant vers la Californie.


Flash compte principalement deux adversaires de taille dans sa lutte pour remporter la Piston Cup : Strip Weathers, dit le King, et Chick Hicks. Strip Weathers est une voiture bleue inspirée par la Plymouth Superbird et arbore le numéro 43. Il appartient à l’écurie Dinoco et a remporté neuf fois la Piston Cup. Proche de la retraite, il n’hésite pas à donner des conseils à Flash, qui malheureusement les ignore. Victime d’un accident dans la dernière course de la Piston Cup, Strip Weathers sera secouru par Flash, qui laissera file la victoire à Chick Hicks. Ce dernier est l’éternel rival du King, qui a passé l’essentiel de sa carrière dans l’ombre de celui-ci. Prêt à tout pour gagner, il est dans tous les mauvais coups, comme lorsque il provoque un gigantesque accident pour se débarasser de Flash. Responsable de l’accident du King dans la dernière course devant désigner le vainqueur de la Piston Cup, Chick Hicks est accueilli sous les huées de la foule.

 

À son arrivée à Radiator Springs, Flash McQueen fait la connaissance de nombreux personnages, qui vont lui faire découvrir le sens des valeurs essentielles et lui révéler bon nombre de choses sur lui-même. Vieille dépanneuse rongée par la rouille et inspirée par plusieurs modèles de pick-up des années 50, Martin rencontre Flash pour la première fois à la fourrière. Il a beau être dans un état pitoyable, ne plus avoir qu’un seul phare et plus de capot, Martin continue de rendre de fiers services à Radiator Springs. Il deviendra au fil du temps le meilleur ami de Flash.

Médecin et juge de Radiator Springs, qui condamne Flash à réparer les dégâts causés lors de son arrivée dans la ville, Doc Hudson garde un lourd secret : c’est un ancien triple vainqueur de la Piston Cup (1951, 1952 et 1953), parti à la retraite à la suite d’un grave accident. Éloigné du monde des circuits depuis de nombreuses années, Doc a ouvert une clinique à Radiator Springs, où il est respecté de tous.

Outre des amis, Flash va également découvrir le grand amour à Radiator Springs, sous les traits de Sally Carrera, une splendide voiture bleue inspirée de la célèbre Porsche 911 Carrera, qui lui donnera son nom. Ancienne avocate de Los Angeles, Sally est devenue le procureur de la ville. Elle est également la tenancière du Cozy Cone Motel. Glaciales à l’origine, les relations entre Sally et Flash vont évoluer au fur et à mesure qu’ils se lient d’affection l’un pour l’autre. 

Radiator Springs compte également deux mécanos, Luigi et Guido.  Fan inconditionnel de Ferrari, Luigi est le patron de la Casa del Tires, un magasin de pneus. Il est assisté de Guido, un chariot élévateur qui réussira le « pit stop » le plus rapide de la Piston Cup lors de la finale de la course, en remplaçant les pneus de Flash en moins de quatre secondes.

D’autres personnages plus secondaires peuplent encore Radiator Springs, à l’image de Ramone, le patron d’un atelier de peinture et de Flo, l’épouse de Ramone et gérante du Flo’s V8 Café (l’unique restaurant de la ville).

 

Découvrez notre gamme de linge de maison et d’accessoires déco à l’effigie de vos personnages préférés de Cars dans notre boutique en ligne !